AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Démon

Démon
avatar


Messages : 1293
Métier : Surfeuse pro' asap
Comptes : Aby ++


MessageSujet: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Lun 30 Jan 2017 - 20:14



I. PAPER PLANES

Qui aurait crû, qu'un jour, la célébrité que j'avais acquise grâce à une télé-réalité me permettrait de me commander un jet privé option frigo tequila ? Théo et moi avions juste eu le temps de récupérer trois affaires dans notre chambre d'hôtel avant de s'en aller direction l'aéroport. En montant dans ce jet privé, je ne réalisai pas à quel point l'insouciance vivait en nous. On ne se préoccupait de rien d'autre que de nous, de rien d'autre que du bonheur. Un grand sourire de gamine animait mes lèvres, mon regard pétillait et mes jambes se balançaient d'impatience, en attendant que l'avion ne démarre. On attachait notre ceinture, et je me rapprochai de Théo pour me blottir contre lui, serrant son bras de mes mains légèrement tremblantes. Ce n'était pas la première fois que je prenais l'avion, mais je stressais tout le temps autant à chaque fois. Au moins au décollage - accessoirement aussi à l’atterrissage. Les battements de mon cœur s'accéléraient brusquement après le signal du pilote, je me mordais la lèvre inférieure tout en me fondant dans mon siège, toujours rapprochée de celui avec qui je m'apprêtais à vivre une folle aventure. « J'ai déjà hâte d'arriver. » glissais-je, absolument pas tranquille. 

________________




calés sur la mer, le gun calé sur la tempe
(doudou ღ)


Dernière édition par Emmanuelle le Lun 13 Mar 2017 - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 400
Métier : Modèle photo
Comptes : Léo le roux, Nono l'alcoolique, Kovu le rêveur (ect)


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Lun 30 Jan 2017 - 22:32

Je n'y croyais vraiment pas. Sur un coup de tête, j'avais décidé de quitter Paris quelques temps. Simplement parce qu'elle me l'avait proposé. Tout était si simple, si limpide, je regrette tellement de ne pas pouvoir en dire autant de ma vie de tous les jours. On a un jet privé ! Après le décollage, on fait péter le champagne ! Puis j'espère qu'on peut commander à bouffer aussi, j'ai envie de prendre un peu de chaque plat, même ce que j'aime pas, rien que pour le kiff de jouer au riche. J'essaye de garder mon calme et de tempérer toutes les idées de conneries qu'un avion vide me donne envie de faire. Après avoir attaché ma ceinture, j'ai un petit sourire franc quand Emmanuelle se blottit contre moi. Ses mains tremblent tellement, même si elle essaye de faire genre que tout va bien. T'es une vraie poule mouillée ! C'est totalement gratuit, mais des occasions de taquiner Emmanuelle, j'en ai pas eu très souvent ces derniers temps. Décollage, je laisse mes problèmes en bas, je laisse Paris et sa métropole déprimante. Pour combien de temps ? J'en sais rien et je m'en foutais, trop bon comme sentiment putain. Je veux trop savoir où tu m'emmènes ! Tu sais que je suis toujours trop impatient en matière de surprises ! Qu'est ce que notre envie soudaine d'ailleurs l'évoquait ? Un road trip dans la Savane africaine, au contact des animaux ? Le soleil, les bikinis et les cocktails sur le sable fin ? JE VEUX SAVOIR.

________________

    TAZER.
    Théo SS8
    Les personnes humbles ne vont jamais très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon

Démon
avatar


Messages : 1293
Métier : Surfeuse pro' asap
Comptes : Aby ++


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Lun 30 Jan 2017 - 23:47

Avant que l'avion ne décolle, Théo ne manqua pas l'occasion de se moquer. « Ça t'avait manqué, de me taquiner, hein?  » dis-je, sur le ton de l'humour, un sourire en coin et le regard planté dans celui de mon ami. Je finis par rire, de façon assez incontrôlée puisque je suppose que ce n'était que la traduction de ma grande nervosité. Mon cœur bouillonnait, palpitait trop fort, trop vite. D'adrénaline. Dans un silence, je serrai fort le bras de Théo que j'avais ramené contre moi, comme un doudou. Le temps de quelques minutes interminables, et, nous étions dans les airs. Enfin. La pression retomba, l'alarme autorisant le déport de la ceinture s'enclencha et je soufflai de soulagement. « J'suis pas une poule mouillée! J'aime juste pas trop trop ça... » tentai-je de me justifier, en vain. Finalement, je me levai pour parcourir à travers l'espace offert, en toute sérénité, pour atteindre le frigo. « J't'emmène en théorie. Parce qu'en théorie, tout va bien. » Je me retournai, guettant la réaction de Théo avant de retourner à la recherche d'un cocktail. « Non j'déconne, j'voulais juste caser cette phrase un jour en parlant! Mais j't'emmène quand-même dans un endroit où tes problèmes disparaîtront chaton. Sous l'soleil! Il est temps que j'te partage ma passion pour le surf, pas vrai? Depuis l'temps qu'on en parle! » Partir, sur un coup de tête, avec Théo, j'eus l'impression à cet instant que c'était la chose la plus censée et idyllique que j'avais pu faire de toute ma vie.

________________




calés sur la mer, le gun calé sur la tempe
(doudou ღ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 400
Métier : Modèle photo
Comptes : Léo le roux, Nono l'alcoolique, Kovu le rêveur (ect)


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Mar 31 Jan 2017 - 22:59

Je laisse planer un petit silence, un peu malicieux à sa question avant de répondre. Clairement, c'est l'une des choses qui m'a manqué. J'insiste bien sur le fait que c'est n'est pas la seule et unique chose dont j'ai manqué pendant un sacré bout de temps. Une fois le l'épreuve du décollage passé, Emmanuelle essaye de se justifier. C'est juste qu'elle n'aime pas trop ça... Ah oui, excuse moi, ça change tout. Dis-je très fort avec une intonation qui ne trompe pas: du 36000 millièmes degrés ! J'essaye subtilement (tavu) d'avoir des infos sur notre destination et elle me sort sans aucun doute sa pire vanne en 4 ans d'amitié. Si ça peut t'éviter de ressortir cette vanne à quelqu'un d'autre, j'suis heureux de m'être sacrifié ! J'exagère, c'était quand même drôle, mais faut pas qu'elle prenne la confiance sur les vannes. C'est mon rôle de tempérer tout ça ! Mes yeux s'illuminent: du surf. Depuis le temps qu'il en rêve... Puis ce sera l'occasion de se baigner, ça fait longtemps mine de rien. Je vais encore faire tomber plus de filles avec le surf. Tu crois que je devrais m'acheter une dent de requin ? Ou je pousse le cliché un peu trop loin ? La réponse ne pourra de toute façon pas vraiment altérer son jugement, les dents de requin, c'est cool. En voyant Emma chercher après des cocktails, j'ai envie de jouer la carte de la nostalgie. Je te propose de mettre à nos services mes talents d'ancien barman ! Je crois que j'ai encore de bons restes. Rien n'est moins sûr. Honnêtement, ça fait longtemps que j'ai pas eu à me faire un cocktail.

________________

    TAZER.
    Théo SS8
    Les personnes humbles ne vont jamais très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon

Démon
avatar


Messages : 1293
Métier : Surfeuse pro' asap
Comptes : Aby ++


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Mer 1 Fév 2017 - 19:41

L'une des choses? Je manquai de relever sa vague réplique, et je réprimai ma demande d'explication pour ne pas approfondir le sujet. Je n'avais pas envie de penser au passé, Théo et moi vivions en plein dans l'instant présent, plus que jamais. Je ne voulais pas gâcher ça. Qui dit vivre, dit vodka. C'est pas ça, le dicton? Je me dirigeai donc vers le frigo, tandis que l'avion avait gagné sa stabilité et que je reprenais pleinement confiance en ce vol. J'éclatai de rire à la réaction de Théo, face à ma vanne complètement ratée, je vous l'accorde. « T'es un chic type! » ris-je sur un air moqueur mais toujours taquin, en soulignant le fait qu'il venait de se sacrifier pour la bonne cause. Une dizaine de boissons étaient disponible dans le réfrigérateur, mais il s'agissait seulement de diluants ou d'alcool fort, non préparés. « La planche, le collier dent de requin, les sunglasses sympathiques, les cheveux dans l'vent... tu me feras penser à t'acheter une perruque blonde et un tee-shirt jaune, histoire de pousser le cliché jusqu'au bout! » riais-je en imaginant Théo de Liège, le remake officiel de Brice de Nice. Finalement, Théo proposa ses talents de barman pour nous préparer deux bons cocktails. « A l'ancienneeeee! Là tu me fais plaisir! » l'encourageai-je toute souriante, agrémentant mes paroles de grands gestes enthousiastes. Je ramenai donc quelques bouteilles indispensables pour revenir m'asseoir - face à Théo cette fois-ci. Une table nous séparait au milieu, sur laquelle étaient disposés en ligne tous les ingrédients pour une soirée réussie. A noter que le citron et le sel étaient également de partie! « Vends-moi du rêve en cocktail! J'veux le must du must, la crème de la crème, le meilleur cocktail que t'as jamais fait, celui qu'on appellera Emmeo! » délirai-je avec lucidité.

________________




calés sur la mer, le gun calé sur la tempe
(doudou ღ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 400
Métier : Modèle photo
Comptes : Léo le roux, Nono l'alcoolique, Kovu le rêveur (ect)


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Jeu 2 Fév 2017 - 23:42

C'est une promesse silencieuse, pour le bien d'Emmanuelle, cette vanne ne sortira jamais de l'avion. Bon, évidemment, je garde ça sous le coude au cas où. On parle de surf et évidemment, ce qui me vient en tête, c'est tous les clichés, la dent de requin en tête. Et bae pousse encore le délire plus loin en me sortant la parfaite définition du surfeur beauf. Tellement ! Et je te sortirai des ''ça flarte ???'' à la pelle ! Je le tiens déjà très bien, j'ai eu de quoi m'entraîner avec le nombre de fois où j'ai maté Brice de Nice. Dans un élan de bonté, ou de folie, je propose mes services d'ancien barman. Y'a une couille dans la matrice, Emma semble beaucoup trop enjouée. Peut être que je nous ai sauvé des cocktails les plus dégueulasses de la terre ? On ne le saura jamais. Le défi était rude: créer un cocktail en l'honneur d'Emméo. On va faire péter les couleurs ! Quoi de mieux pour nous représenter ? Je prends de la grenadine, de la liqueur de menthes et pleins d'alcools qui peuvent plus ou moins s'y associer. Je l'avoue, j'suis comme un gosse, je lance même mes bouteilles comme à l'époque, même si plus rien ne garantit qu'elles ne valsent pas par terre. Toute façon, c'est un jet privé non ? Le cocktail était finalement terminé. Je m'attendais à pire. Je le jauge en levant le cocktail. Puis je m'empare de l'autre et le tend à Emma. Le cocktail Emméo... dis-je avec un grand sourire avant de murmurer dont la recette et les étapes de fabrications ne devront rester qu'entre nous ! C'est notre cocktail, on doit être les seuls à pouvoir le faire.

________________

    TAZER.
    Théo SS8
    Les personnes humbles ne vont jamais très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon

Démon
avatar


Messages : 1293
Métier : Surfeuse pro' asap
Comptes : Aby ++


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Dim 12 Fév 2017 - 17:53

Non mais Théo dans le rôle de Brice, il me vendait du rêve. Je riais face à ses répliques et sa mimétique identique à celle de notre sublime acteur français. Pourtant, il se trompa sur une des répliques du surfeur. « Bon par contre tu vas devoir revoir tes classiques bb, au niveau des punchlines mythiques y'a encore du boulot! » souriais-je en nous imaginant nous mater le film une fois à l'hôtel.
Théo finit par enfiler le tablier de barman, et c'est pas pour me déplaire. Il est juste le maître des cocktails, et ce talent lui restera de gravé, peu importe qu'il ne se soit pas exercer depuis un certain temps. Une fois les boissons prêtes, je partage le secret de sa préparation d'un clin d'oeil complice envers mon doudou. « À notre mariage improvisé, et notre lune de miel par la même occasion! J'espère que ça va te faire du bien! » souriais-je en levant mon verre pour trinquer avec lui. On prit le temps de boire tranquillement, quand je posai mon cocktail sur la table, tapant me mains sur mes genoux. « D'ailleurs j'ai eu une petite idée... que tu ne peux évidemment pas refuser, t'as signé donc tu prends le contrat comme il est! Ce qu'on va faire, c'est qu'on va prendre nos téléphones, les éteindre, et les foutre dans le sac. Je veux pas qu'on y touche, pas une seule fois le long de notre petit trip. Ces vacances, elles sont rien que pour nous et pas pour les réseaux sociaux! Là-bas, y'aura ni chroniqueurs, ni paparazzi, on va vivre pour nous! » Cette petite coupure d'appareils électroniques, elle ne pouvait être que bénéfique! Je voulais profiter de ce voyage avec Théo et rien qu'avec lui, et ça lui ferait le plus grand bien de se retrouver loin de la starplanet dans laquelle beaucoup de candidats issus des télé réalités se sont enfermés.

________________




calés sur la mer, le gun calé sur la tempe
(doudou ღ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 400
Métier : Modèle photo
Comptes : Léo le roux, Nono l'alcoolique, Kovu le rêveur (ect)


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Jeu 16 Fév 2017 - 12:18

Je dévisage avec douceur Emmanuelle. Je ne sais pas trop ce qui est le plus triste. Moi qui me trompe sur la réplique, ou toi qui annonce au calme que Brice de Nice fait parti de tes classiques... Comment retourner une erreur à son avantage. Après une promesse silencieuse concernant mon fameux cocktail trop merveilleux (évidemment), on trinque. Mariage improvisé, lune de miel, les mots qu'elle utilise me semble parfaitement adéquats, bizarre n'est-ce-pas ? En regardant Emmanuelle dans les yeux, je lève mon verre et trinque avec elle avant de goûter mon cocktail. Alors, j'ai pas trop perdu la main hein ? Dis-je, un peu fier quand même. J'avoue que j'ai parfois eu l'impression de ne plus rien savoir faire de mes deux mains. Ni même de mon cerveau, en faite. On était tranquilles, posés, à siroter un cocktail aux saveurs paradisiaques, et Emmanuelle largue une bombe, comme ça, au calme. Me séparer de mon téléphone ? Je grimace un petit peu. Mais comme d'hab, elle utilise les mots justes pour me faire céder, pour que je sois persuadé que c'est une bonne idée. Je sors mon téléphone et le pose sur la table en face de nous, sans opposer de résistance. Plusieurs jours sans Candy Crush ? Tu me tues là ! Calmez-vous, c'est une vanne. Rétablissons une vérité, c'est vraiment de la merde Candy Crush. Je lance un regard en direction du cockpit, puis me lève d'un bond. Hé, mais c'est notre avion. Viens, on va visiter le cockpit. Promis, je réprimerai mon envie de toucher à tous les boutons ! Parce que genre, je tiens à ce qu'on survive à ce vol. Ouais, ce serait pas mal.

________________

    TAZER.
    Théo SS8
    Les personnes humbles ne vont jamais très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon

Démon
avatar


Messages : 1293
Métier : Surfeuse pro' asap
Comptes : Aby ++


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Ven 17 Fév 2017 - 17:44

J'affichai un grand sourire, l'air enfantin. « A m'écouter, tous les films sont des classiques! Brice, Twilight, Beetlejuice..! » En fait, tous les films que j'apprécie, je les range dans la catégorie des classiques. Au fond, je ne suis pas vraiment une grande passionnée de cinéma, j'ai toujours préféré sortir dehors que passer des heures devant la télé. Alors je me suis appropriée ma propre définition du mot "classique". Rien à voir avec les grands chef-d’œuvres du siècle!
Théo et moi trinquions, et je rassurai le jeune homme sur ses talents derrière le bar. « Toujours on point! » souriais-je, comme pour détendre l'atmosphère avant de lui annoncer ma grande idée.
Coupure d'appareils électroniques. Des vacances à deux, juste à deux. Loin de twitter, d'instagram, de facebook, des chroniqueurs et de tous les médias. Des vacances reposent, loin des caméras. A ma plus grande surprise, Théo accepta directement. Je haussai les sourcils, étonnée. « J'm'attendais pas à ce que tu cèdes si vite! J'avais prévu des idées pour te faire du chantage et tout... mais tant pis! » déclarai-je, l'air mystérieux avant d'arborer un grand sourire de vainqueur. Je m'emparai de son téléphone avant qu'il ne puisse faire machine arrière et après avoir éteint nos deux appareils, je les glissai dans la poche avant de mon sac eastpack.

Théo bondit. Comme un tigre. J'écarquillai les yeux, d'abord surprise avant de me mettre à rire. Là je le retrouvai. Mon beau gosse ambitieux, celui que rien n'arrête quand il a une idée en tête! « Mais meeeeec! Putain, vas-y, on y va!» j'me levai à mon tour, tout autant emballée que lui! Combien de fois dans notre vie aurait-on la chance de visiter un cockpit, en mode private vip bitches? Never ever never! L'opportunité était à saisir! Comme des gamins, on courrait presque pour arriver à l'avant de l'avion. Nous entrions, après avoir pris la précaution de toquer pour alerter le pilote de notre venue. Tandis que Théo se pressa vers les commandes, ébahi par la multitude de boutons de gestion, mon regard fut immédiatement attiré par la grande vitre qui nous séparait du vide. D'abord hypnotisée quelques secondes par ce paysage nocturne, je me retirai ensuite, prise de vertige. « On arrivera d'ici combien de temps? » demandai-je à l'intention du pilote. Il me tardait de descendre de cet avion pour retrouver la terre ferme, pour retrouver le contrôle de ma vie. « Une dizaine de minutes mademoiselle, si on a pas de soucis! » Je fis des gros yeux suite à sa dernière réplique, son but c'était d'me voir faire un AVC, c'est ça ? Et sa sœur, elle a pas de soucis? Toujours pas très sereine, je tirai la langue à Théo qui se moquait de moi. Des enfants.

________________




calés sur la mer, le gun calé sur la tempe
(doudou ღ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 400
Métier : Modèle photo
Comptes : Léo le roux, Nono l'alcoolique, Kovu le rêveur (ect)


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Dim 19 Fév 2017 - 7:06

Twilight un classique ? Inconsciente Emma, tu es inconsciente. Je surenchéris pas, sinon la pauvre, elle va s'enfoncer encore plus. J'arbore simplement un sourire un peu moqueur, en matant la vue derrière le hublot. Elle capte mon attention en expliquant qu'elle attendait plus de résistance de ma part à son idée de me priver de mon téléphone. Je hausse les épaules en soufflant légèrement. Tu sais, ça sert à rien de lutter. T'es butée comme fille... Quand t'as une idée en tête, tu l'as pas ailleurs. C'est quoi cette vieille expression ? Elle veut pas dire grand chose en plus. Bien sûr qu'une idée, tu l'as dans ta tête. Fils de pute d'inventeur de la langue française, t'es trop métaphorique pour mon cerveau étriqué.

Je sens de la lumière dans les yeux d'Emmanuelle. Mon idée lui plaisait grave. Et je suis fier, j'avoue. Je m'empare de sa main et l'emmène jusqu'au cockpit. Heureusement, elle a la bonne idée de toquer à la porte avant. On nous ouvre à peine que je suis déjà devant pleins de boutons chelous. Vraiment, c'est relou d'être pilote d'avion. Je peux toucher à ce bouton ? Je tends ma main pour y accéder mais le pilote me donne une petite tape sur la main. T'avais pas besoin de me taper sur les doigts comme un gosse. Je souffle et me recule un petit peu. Emmanuelle lui pose ensuite une question. Ouais putain, on arrive bientôt. Rien que de le savoir, je ne tiens plus du tout en place. Puis je capte le ''si on a pas de soucis'' et je lance un regard à Emma. Et quels soucis on pourrait avoir ? Genre tu te prends une montagne en pilotant ? Une défaillance technique ? Toi qui te loupe en voulant atterrir ? Une explosion des moteurs ? Un manque de carburant ? On va s'arrêter là, elle est blanche comme un cachet ma blonde préférée ! « Un peu tout ça à la fois. » Ah ouais il est dur le gars. Mais il y aucune raison que ça arrive, pas vrai ? Demandais-je, histoire de rassurer Emmanuelle. « Comme il n'y aucune raison que ça n'arrive pas. Il faut être vigilant dans mon métier. » Je me rapproche doucement d'Emma avant de chuchoter, très doucement à son attention. Je sais pas si c'est moi, mais il me fait flipper ce gars.

________________

    TAZER.
    Théo SS8
    Les personnes humbles ne vont jamais très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon

Démon
avatar


Messages : 1293
Métier : Surfeuse pro' asap
Comptes : Aby ++


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Jeu 2 Mar 2017 - 16:13

J'arborai un simple sourire satisfait, frôlant même l'idée de fierté. Théo me connaissant par cœur, en long en large en travers. Sûrement même mieux que moi-même, d'ailleurs! Il avait totalement raison, puisque j'étais déterminée, il n'avait que deux choix possibles : accepter ma proposition (qui était, soit dit en passant, totalement bénéfique pour l'un comme pour l'autre) ou bien sauter de l'avion en plein vol. Sisi, j'aurais été capable de le faire passer par le hublot ! Sans rancune !

Finalement, on se retrouvait dans le cockpit, une situation complètement inédite et qui ne serait sûrement pas prête de se reproduire ! Dès les premières minutes, on décida d'en profiter à fond. On avait l'air de deux gosses, littéralement. Théo qui voulait toucher à tous les boutons et qui s'faisait reprendre par le pilote et moi qui faisais la meuf relou qui n'arrête pas de se plaindre de la longueur du voyage. J'aimais bien prendre l'avion, le problème, c'était plus le fait de me faire angoisser en m'approchant trop près de la grande vitre qui séparait l'avion du vide.

Théo, moi aussi je le connaissais par cœur. Avec son petit sourire amusé en coin de bouche, il se régalait à approfondir le sujet qui me terrorisait. Il énuméra quelques accidents qui pourraient nous arriver, le pilote acquiesça. Je sentis alors mes pieds se clouer sur le sol, ne bougeant plus d'un seul centimètre. « Non non, il n'est pas net! » Je tournai la tête de gauche à droite, plusieurs fois, doucement, les sourcils levés et le regard presque inquiet de rivé sur l'homme en question. « Bon, et bien, on va pas prendre le risque de vous dissiper! Vigilez-bien surtout, montrez-nous à quel point on a eu raison de vous donner votre diplôme! » dis-je sur un ton très neutre. Je me décalai ensuite, pas après pas, et quittait le cockpit avec Doudou. Une fois la porte refermée, on se retrouvait là où nous étions installés. « PUTAIN MAIS J'SAVAIS QU'IL FALLAIT PAS QUE JE FASSE CONFIANCE A N'IMPORTE QUI. J'AI VOULU FAIRE LA MEUF A COMMANDER UN AVION EN PLEINE NUIT, A UN PILOTE PRIVE, ET AUTANT ON VA SE CRASHER DANS 5 MIN. C'EST TERRIBLE, C'EST LE DEBUT DE LA FIN, OU PLUTOT LA FIN DU DEBUT. JESUS GOD MARY JOSEPH, MY LOVES, PROTEGEZ-NOUS. » J'ajoutai les mimes et toute la tragédie nécessaire à cette prière. J'en faisais peut-être un peu trop, mais c'était surtout pour ne pas être prise au sérieux. Au fond de moi, j'avais vraiment peur. Mais la fierté les gars, la fierté! Nous regagnions nos sièges et j'attachai directement ma ceinture. « Tu veux pas m'dire un truc drôle ? J'sais pas, un truc chelou qu'tu faisais h24 quand t'étais gosse, le prénom le plus weird que t'aies entendu, j'suis même prête à ce que tu me sortes une blague Monsieur et Madame! » Je le regardai fixement, les yeux brillants, l’appréhension qui montait. Le voyant qui indiquait le port obligatoire de la ceinture s'éclaira, annonçant l’atterrissage. « Nous allons traverser une zone de turbulence, merci de bien rester assis et d'attacher votre ceinture de sécurité ! Sinon, cela pourra se retourner contre vous. Pas d'inquiétude, ça fait déjà un an que je n'ai pas raté d'atterrissage ! » On entendit le son de son rire rauque s'éloigner du micro, tandis que je grandissais mes yeux, ce mec c'était le must du pompom!

________________




calés sur la mer, le gun calé sur la tempe
(doudou ღ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 400
Métier : Modèle photo
Comptes : Léo le roux, Nono l'alcoolique, Kovu le rêveur (ect)


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Dim 5 Mar 2017 - 8:03

C'est tendu à quel point elle stresse ma petite Emma. Je dois avoir des penchants sadiques, parce que j'avoue que ça m'amuse beaucoup. Mais bon, ce que je dis pas, c'est qu'il a réussi à me flipper aussi le pilote. Et ça, ce n'était pas prévu dans mon plan. Du coup, j'espère que je fais pas trop pâle, je veux pas cramer que j'suis pas trop serein. Je ris un petit peu lorsqu'elle donne toutes ses instructions au pilote. Il est bien patient, c'est moi qui vous le dit, il faut dire qu'on est pas les passagers les plus calmes qu'il ait connu. Ouais, maintenez nous en vie. Sinon je vous jure, mon fantôme viendra hanter votre maison à la campagne que vous achèterez pour écouler une retraite heureuse avec votre femme ! Un plan infaillible. Bon à part si l'histoire des fantômes, c'est une connerie, dans quel cas, l'intention y était. On retourne à nos places et Emmanuelle marmonne toute seule. Je pousse un long soupir avant de quitter ma place et de venir à ses côtés. Tranquille ! D'ici cinq minutes, on a rendez-vous avec le soleil et des planches de surf. La pression de ouf. Elle me demande de dire quelque chose de drôle, histoire de faire oublier qu'elle est dans un avion et qu'elle a donc aucun contrôle. Wouaw ! Tu m'autorises un Monsieur Madame ? Attends, je dois bien choisir. Je réfléchis vraiment intensément, c'est une occasion unique. Monsieur et Madame Touille ont un fils, comment s'appelle-t-il ? Petite pause de circonstance quand on fait une vanne... Sacha... Sachatouille ! Et je m'exécute. Avec les années, j'ai appris les zones sensibles du corps d'Emmanuelle. Finalement, je me rétracte après l'avoir entendu rire et je m'installe un peu plus dans mon fauteuil. J'avoue, c'était pitoyable comme vanne. Mais trop de pression, j'savais pas quoi faire ! Le pilote en rajoute une couche. Non mais pourquoi ? Pourquoi il fait ça, lui ? Nique ta mère, pilote de mes deux ! C'est bon ça y est, j'ai perdu le peu de sérénité qui me restait. J'attache ma ceinture et je fais genre que j'regarde le hublot, le regard totalement vide. J'appréhende pleins trucs là. Au pire, c'est mieux que de crever d'un cancer du poumon, non ? Ce qui risque de m'arriver vu les paquets de clopes que j'enfile. Je sais pas, je tente de me rassurer comme je peux. Mais je crois que c'est pas l'idéal pour mettre Emmanuelle à l'aise. Et puis cette avion qui commence à trembler de partout.   Le soleil, les coktails, le sable fin, l'eau bleue. J'sais pas, j'essaye de penser positif.

________________

    TAZER.
    Théo SS8
    Les personnes humbles ne vont jamais très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon

Démon
avatar


Messages : 1293
Métier : Surfeuse pro' asap
Comptes : Aby ++


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Dim 5 Mar 2017 - 12:44

Comment vouliez-vous que je me sente en sécurité, alors que le pilote lui même était terrorisant ? Ah, pour nous faire flipper, il avait les bons mots, ça c'est sûr! J'espérai plus que tout, qu'il soit autant doué pour réussir son atterrissage, parce que je ne tenais pas à crever là. Ce soir-là. Alors qu'un voyage de fou s'annonçait! On tenta tant bien que mal de le mettre en garde, Théo le menaça implicitement, puis nous quittions le cockpit.

La boule au ventre, le cœur qui battait bien vite, la jambe qui bougeait d'impatience, j'étais clairement pas sereine. Théo, en bon copain, venu s'asseoir près de moi pour me rassurer. Le soleil, les planches de surf. Ça m'apaisa quelques secondes, pas plus, avant de retourner à la réalité. Finalement, il opta pour une blague! Sasha...touille. Je me surpris à vraiment rire, même si je doutais de la qualité de la blague, je suppose que c'était par angoisse, stress. Ce petit moment de rire et de souffrance sous les mains de Théo qui connaissaient le parfait chemin pour mes points sensibles, me détendit assez.

La réaction de Théo face à l'annonce du pilote me fit rire, j'trouvais ça drôle qui cherche à me réconforter alors que lui-même était angoissé! « Ah tu vois, toi aussi t'es pas tranquille! » annonçais-je comme une enfant qui accuse quelqu'un d'autre dans le mauvais coup auquel il a participé.
L'avion bougea de plus en plus, il trembla sur plusieurs mètre, tandis que je m'emparai de la main de Théo pour la serrer tellement fort qu'il devait sûrement en avoir presque mal. Quand l'avion se mit à descendre, descendre et descendre, je fermai les yeux, m'imaginant dans tout ce que listait Théo. Le soleil, les cocktails, le sable fin, l'eau bleue.
Et, hop, en quelques minutes, on atterrit. Sains et saufs. J'ouvris un oeil, puis l'autre, relâchant peu à peu toute la pression que j'exerçai sur la main de Doudou. Soulagée et émerveillée par le jour qui traversait le hublot, je détachai ma ceinture! « On est arrivééééééés! » Un grand sourire illuminait mon visage, j'avais hâte de découvrir les Bahamas. « Je te présente... les BAHAMAS! » déclarai-je, avec un grand signe de main et un sourire format XXL.

Le pilote annonça enfin qu'on pouvait évacuer l'avion, dans le calme. Toute excitée, je rejoins la sortie sans courir mais en sautillant, impatiente de sentir la chaleur des îles venir frapper mon visage à l'ouverture de la porte de sortie qui nous séparait encore de l'extérieur. Ce moment arriva rapidement. Ça y est, nous étions aux Bahamas. Notre propre voyage pouvait commencer.  :heart:

(( fin du rp. ))

________________




calés sur la mer, le gun calé sur la tempe
(doudou ღ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 400
Métier : Modèle photo
Comptes : Léo le roux, Nono l'alcoolique, Kovu le rêveur (ect)


MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS) Mar 7 Mar 2017 - 12:05



II. SUR LA VAGUE

L'air blasé de Paris avait laissé place aux yeux d'enfants. Les Bahamas, ça me semblait superficielle et il m'a fallu que quelques heures pour m'en dissuader. Le temps de s'installer, de prendre une décapotable et de rouler à toute vitesse, les cheveux dans le vent. Il n'y avait rien d'égalable à ce sentiment de liberté, de pouvoir s'offrir le luxe d'être seuls. Une fois arrivé à l'hôtel, j'ai tout de suite insisté pour qu'on aille sur la plage. J'ai envie de voir la plage ! De surfer sur les vagues... Laisser le Brice de Nice en moi s'exprimer ! Que je dis à Emmanuelle pendant qu'elle défait ses affaires. Elle accepte sans broncher, j'suis certain que la plage lui manque aussi. C'est son élément, son paradis, l'endroit où elle vit pleinement. J'veux pouvoir partager ça avec elle. Sans tarder, on embarque deux planches de surfs, des essuies, la crème solaire, on enfile les maillots: toute la panoplie quoi et on se dirige vers la plage. La situation de notre hôtel est juste parfaite, la plage se trouve après une légère montée, donc on y arrive très vite. Je ne tiens absolument plus en place. L'eau bleue azure m'appelle, m'invite à se baigner avec elle, dans des bruits de vagues d'une douceur étrangement intrigante. Mate moi un peu ça Les mots me manquent pour exprimer le niveau de sérénité dans lequel je me trouve. L'endroit parfait, la personne parfaite. Je veux rester ici, longtemps, jusqu'à la fin de ma vie. Pour l'instant, j'arrive à contenir ce sentiment nostalgie par rapport à mon futur départ. Parce qu'on a encore plein de choses à vivre, et que ce n'est que le début d'un long voyage.  

________________

    TAZER.
    Théo SS8
    Les personnes humbles ne vont jamais très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS)

Revenir en haut Aller en bas
WAY DOWN WE GO ❊ EMMEO (BAHAMAS)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Karachigate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Secret Story ::: Le RPG :: Retour à la Réalité... :: Around The World-